Prise en charge en Hospitalisation Complète

L’offre de soins mise en place se décline aujourd’hui en 3 pôles principaux, en hospitalisation complète (140 lits installés) et en hôpital de jour de rééducation.

Filière des affections de l’appareil locomoteur

L’activité sanitaire correspond aujourd’hui à 70 lits d’hospitalisation pour la prise en charge de ces affections, en unité de Médecine Physique et de Réadaptation.
L’offre de soins s’appuie sur les compétences pluridisciplinaires et spécialisées d’une équipe médicale , de soins et de rééducation et sur un plateau technique  performant et propose :

  • Des prises en charge de Rééducation spécifiques, techniques et/ou intensives, en orthopédie, traumatologie et rhumatologie,
  • La prise en charge des pathologies du membre supérieur,
  • La prise en charge des pathologies du rachis avec mise en place d’une «Ecole du dos», bénéficiant d’un simulateur d’environnement, d’analyse du mouvement et de l’équilibre et de balnéothérapie,
  • La prise en charge dans les suites compliquées des affections vasculaires des membres inférieurs qui nécessitent des compétences en Cardiologie et Maladie vasculaire, MPR et Appareillage,
  • Un pôle d’appareillage (prescription, adaptation et suivi, consultation, réalisation d’appareillage (orthèses, prothèses), d’aides techniques ou matérielles nécessaires à la réinsertion,
  • Des prises en charges spécifiques, complexes ou rares, en partenariat avec les services d’orthopédie spécialisés de Seine Saint Denis et d’Ile de France, avec :
    • La prise en charge pour appareillage des amputations des membres,
    • La prise en charge des infections ostéo-articulaires,
    • Un pôle de prise en charge du handicap, suite de chirurgie du handicap, neuro-orthopédie, polyhandicapés, pathologies neuromusculaires,
    • Suites chirurgicales complexes, polytraumatismes, chirurgie reconstructrice des pertes de substances osseuses des os longs,
    • La prise en charge des affections tumorales osseuses, en partenariat, également, avec les services d’onco-hématologie des réseaux Onco 93, Onco Est et Onco Paris Nord.
  • Des prises en charge courtes pour bilan et évaluation dans le suivi d’affection évolutives afin de réadapter l’environnement autour du patient, prenant en compte la problématique du vieillissement du handicap,
  • La prise en charge du sportif L (3 médecins spécialistes de médecine du sport, expérience spécifique en Médecine et traumatologie du Sportif de haut niveau),
  • Des prises en charge dans les suites de chirurgie orthopédique et traumatologique, de patients âgés, de patients lourds au niveau de la prise en charge de leur dépendance ou encore de patients présentant une poly-pathologie.

L’offre de soins, en Médecine physique et de Rééducation, développée par la Clinique du Bourget dans la filière d’orthopédie et traumatologie s’inscrit, avant tout, dans une démarche de proximité et est prioritairement consacrée aux besoins des patients de Seine-Saint-Denis.

Filière des affections neurologiques

L’activité sanitaire correspond aujourd’hui à 40 lits d’hospitalisation pour la prise en charge en unité de Médecine Physique et de Réadaptation, des affections du système nerveux.
Elle a été progressivement augmentée pour répondre aux besoins très importants dans cette filière (AVC, lésions cérébrales traumatiques, paraplégies et tétraplégies, affections démyélinisantes ou dégénératives du système nerveux central, neuro-oncologie et affections neuromusculaires) pour les habitants de Seine-Saint-Denis.
 
La Clinique du Bourget est positionnée, parmi les 6 centres ressource régionaux identifiés dans le SROS SSR, pour la prise en charge des patients cérébrolésés graves, avec une prise en charge réalisée :
- pour les AVC, en partenariat avec les Unités Neuro Vasculaires, proches de la clinique du Bourget, particulièrement avec les UNV des CH de Saint Denis, d’Aulnay-sous-Bois, de Gonesse, des CHU Tenon et Lariboisière,
- pour les traumatisés crâniens, en partenariat avec les autres acteurs du réseau Francilien pour Traumatisés Crâniens (membre du CA de l’ARTC), le CRFTC et l’AFTC d’Ile-de-France, associée à la CRU.

Elle assure également ces missions de centre de ressource pour les pathologies médullaires complexes, les pathologies tumorales graves et certaines pathologies neuro-dégénératives ou inflammatoires évoluées.
 
La prise en charge des blessés médullaires (paraplégie et tétraplégie) a été développée, pour les patients de Seine-Saint-Denis, avec une compétence en neuro-urologie et en sexologie, l’aménagement de chambres et d’un appartement thérapeutique domotisés, un pôle de réinsertion à visée sociale et professionnelle et un pôle d’évaluation de la conduite automobile adaptée au handicap.
 
Une activité de neuro-oncologie a été mise en place en partenariat principalement avec le service de neurologie du CHU Avicenne / Institut de Radiothérapie de Hautes Energies IRHE (93), ainsi qu’avec le service de neurochirurgie du CHU Pitié-Salpêtrière.
 
Elle propose aussi des prises en charge courtes pour bilan, évaluation et ré autonomisation, dans le suivi d’affection évolutives ou séquellaires afin de réadapter l’environnement autour du patient, prenant en compte la problématique du vieillissement du handicap (séquelles AVC ou TC, affections démyélinisantes ou dégénératives du système nerveux central, et affections neuro musculaires).
 
Elle s’inscrit surtout dans une prise en charge au long cours, avec une coordination de toutes les étapes de la réadaptation, la mise en place d’une filière de soins d’aval, des prises en charge de bilan/entretien et un soutien aux familles, un partenariat avec la MDPH.
 
La Clinique du Bourget développe une filière spécifique de prise en charge des traumatisés crâniens graves et autres cérébrolésés graves en partenariat avec le Centre Ressource Francilien du Traumatisme Crânien, France Traumatisme Crânien, l’Association Européenne d’étude des Traumatisés Crâniens et de leur réinsertion (EBIS), l’UNAFTC et l’AFTC Ile-de-France avec laquelle un projet de SAMSAH est développé.
 

Filière gériatrique

Cette prise en charge spécifique, définie dans un projet gériatrique répondant aux missions définies dans l’annexe IV de la circulaire DHOS du 18 mars 2002, vise, outre la rééducation spécifique à une pathologie, à apporter une prise en charge du malade ou du blessé dans sa globalité, adaptée aux personnes âgées.

En fonction de la situation clinique et du projet thérapeutique, la prise en charge de la personne âgée est assurée, à la Clinique du Bourget, soit :
- en unité de Médecine Physique et de Réadaptation, telle qu’elle est décrite plus haut
- en unité de Soins de Suite et de Réadaptation gériatrique

L’activité sanitaire correspond aujourd’hui à 30 lits d’hospitalisation pour la prise en charge des affections de la personne âgée, polypathologique, dépendante ou à risque de dépendance.
 
Elle a été progressivement augmentée, pour répondre aux besoins très importants dans cette filière de prise en charge (affections cardio-vasculaires, insuffisance cardiaque, affections respiratoires, diabète et complications du diabète, chutes, troubles de la marche et de l’équilibre).
 
Cette activité a été mise en place grâce au partenariat développé lors de la mise en place des filières gériatriques du département 93. La Clinique du Bourget fait partie de la filière gériatrique organisée autour du CH Robert Ballanger qui couvre le territoire 93-3 et une partie du 93-2 (Le Bourget, Drancy).
 
La spécificité de la prise en charge des personnes âgées, à la Clinique du Bourget, est de bénéficier de la double compétence gériatrique et de rééducation spécialisée, que ce soit en unité de Soins de suite gériatrique ou en unités de rééducation polyvalente ou neurologique.
 
La réalisation d’évaluations médico-psycho-sociales gériatriques régulières est assurée pour prévenir des ré-hospitalisations prématurées et itératives.
 
Les prises en charge en Soins de Suite et de Réadaptation gériatrique, permettent la poursuite de soins et de surveillance médicale continue du patient au-delà de leur prise en charge initiale en service de court séjour.
 
L’objectif est de permettre la ré-autonomisation des patients, afin d’assurer leur réinsertion précoce dans leur milieu d'origine, dans des conditions de qualité et de sécurité optimales.

Mise à jour le vendredi 30 juillet 2010

A+ / A-