Prise en charge en Hospitalisation de Jour

L’hôpital de jour est un complément ou une alternative à l’hospitalisation complète.
Il permet une modularité des prises en charge strictement adaptée aux besoins requis par l’affection du patient.

Il s’adresse aux patients situés à proximité de l’établissement qui justifient d’une prise en charge de rééducation intensive, multidisciplinaire, spécialisée et du plateau technique de rééducation d’une unité de Médecine Physique et de Réadaptation.

L’hôpital de jour bénéficie de l’ensemble de l’équipe pluridisciplinaire de soins et de rééducation de la Clinique (médecins spécialistes, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychologues et neuropsychologues, orthophonistes, infirmiers et aides soignants, assistantes sociales, diététicienne, professeur d’activité physique adaptée,…) et des avancées permises par un plateau technique très complet et évolutif.

Une commission d’admission décide de votre admission selon votre dossier et le projet thérapeutique, définit les disciplines rééducatives concernées, le nombre de séances par semaine, la durée prévisionnelle de l’hospitalisation.

L’intégration en hôpital de jour peut se faire de façon directe :

  • Pour des patients relevant surtout de pathologies de l’appareil locomoteur (ligamentoplasties, arthroplasties, reprise d’appui après fracture consolidée, affections rhumatologiques, pathologies du rachis, par exemple). Ceci permet de prendre en charge de façon intensive ce type des patients qui ne nécessitent pas une hospitalisation complète,
  • Pour des bilans/évaluations multidisciplinaires et spécialisés, en hospitalisation de courte durée (centre ressource, centre référence),
  • Pour des bilans de soutien et d’adaptation des conditions de vie de patients âgés ou handicapés, en fonction de l’évolution de leur handicap ou de la dépendance, liée à leur vieillissement, en lien avec les structures de prise en charge d’aval.

L’intégration peut se faire en relais d’une hospitalisation complète :

  • En raison de l’amélioration de l’affection, qui ne nécessite plus une hospitalisation en continu mais qui nécessite toujours une prise en charge multidisciplinaire, ne pouvant pas être effectuée par les thérapeutes de ville avec lesquels des liens seront établis secondairement,
  • Dans la poursuite d’une autonomisation progressive du patient, dans son milieu de vie, adaptée à son handicap, en partenariat avec les structures d’aval, en ville (affections neurologiques (AVC, traumatisés crâniens), personnes âgées, polyhandicapés, personnes en difficulté…).

Cela permet d’améliorer la fluidité de la prise en charge en diminuant le temps d’hospitalisation.
Aujourd’hui, l’activité sanitaire représente 150 à 160 venues hebdomadaires, soit plus de 20 places, pour une file active de 65 patients différents par semaine.

  • Les deux tiers des patients ont une prise en charge de Rééducation fonctionnelle dans le cadre d’affections de l’appareil locomoteur, essentiellement en complément de l’hospitalisation complète, pour continuer à bénéficier du plateau technique de rééducation avec la balnéothérapie et de l’équipe pluridisciplinaire,
  • Un tiers des patients a une prise en charge de Rééducation fonctionnelle neurologique, bénéficiant du plateau technique et prise en charge par l’ensemble de l’équipe multidisciplinaire (kinésithérapie, ergothérapie, orthophonie, neuropsychologie, assistante sociale…) L’essentiel de ces prises en charge s’adresse à des patients cérébrolésés graves, dans les suites de leur hospitalisation à la Clinique du Bourget ou dans des établissements membres du réseau francilien pour Traumatisés Crâniens.

Devant le nombre de demandes de prise en charge qui ne peuvent être satisfaites aujourd’hui, la Clinique du Bourget, envisage dans un proche avenir, d’augmenter de façon importante, son offre de soins en hospitalisation de jour.

Mise à jour le lundi 02 août 2010

A+ / A-